Joshua Roy: La pièce manquante du trio de Caufield et Suzuki?

joshua roy

Le nom de Joshua Roy était déjà sur toutes les lèvres des amateurs de hockey, mais le jeune Québécois a récemment ajouté de l’huile sur le brasier de l’excitation en réalisant une performance époustouflante. Lors d’une soirée mémorable, Roy a accumulé cinq points, dont son tout premier tour du chapeau en carrière dans la Ligue américaine de hockey. Cette performance a contribué à la victoire éclatante du Rocket de Laval, qui a défait les Americans de Rochester sur le score de 8-4, à la Place Bell.

La saison recrue de Joshua Roy dans la AHL avait déjà débuté de manière impressionnante, avec quatre points marqués lors de ses trois premiers matchs. Cependant, sa performance mémorable de cette soirée a véritablement enflammé les réseaux sociaux et a fait monté en flèche les attentes des partisans à son égard. Âgé de seulement 20 ans, l’attaquant québécois a semblé attirer la rondelle comme un aimant tout au long de la partie. Roy a été impliqué dans cinq des buts consécutifs marqués par le Rocket. Sa lecture du jeu et son intelligence sur la glace ont été qualifiées d’absolument spectaculaires.

Trop fort, partout où il est passé

Comme vous pouvez le constater dans le tableau juste en bas de ce paragraphe, il est clair que Joshua Roy a un talent inné qui l’a accompagné tout au long de sa carrière, que ce soit dans son parcours en hockey mineur ou dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Premier choix au total lors du repêchage de la LHJMQ en 2019 après une saison de 88 points en 42 matchs avec les Chevaliers de Lévis dans le midget AAA, Roy était destiné à un grand avenir.

Cependant, son passage chez les Sea Dogs dans la LHJMQ a été marqué par des critiques concernant son éthique de travail, ce qui peut expliquer pourquoi il a été repêché en cinquième ronde. Néanmoins, cet apparent électrochoc l’a motivé à dominer la LHJMQ au cours des deux saisons qui ont suivi, avec un total de 218 points récoltés en 121 matchs lors des deux saisons qui ont suivi son repêchage par le Canadien de Montréal.

Avec déjà neuf points en seulement quatre parties dans la AHL, le natif de Saint-Georges-De-Beauce est clairement en train de mêler les cartes plus rapidement que la direction ne le croyait. Il avait connu un excellent camp d’entraînement en septembre, mais il était clair que les dirigeants ne voulait pas presser son développement en lui offrant tout de suite un poste dans la grande ligue.

Certains peuvent s’étonner de sa domination rapide chez les professionnels, mais en réalité, cela n’a rien de surprenant. Roy a prouvé qu’il était un joueur exceptionnel partout où il est passé, et il continue de le faire dans la ligue américaine. Sa prochaine étape semble être la LNH, et il ne serait pas surprenant de le voir porter le maillot du Canadien de Montréal dès cette année.

Prudence… mais encore

Le Canadien de Montréal semble actuellement privilégier la prudence en ce qui concerne la promotion de Joshua Roy avec le grand club, préférant rappeler d’abord le vétéran Joel Armia dans l’équipe principale. Toutefois, le parallèle avec l’ascension rapide de Cole Caufield au sein de l’organisation du Canadien en 2021 est frappant. Il est clair que Roy est « trop fort » pour la ligue américaine, tout comme Caufield l’était lors de ses débuts avec le Rocket de Laval. Dès le premier match de Caufield, on a tout de suite senti qu’il n’était pas à sa place dans la AHL. On peut dire que c’est la même chose pour Roy, le jeune prodige voit le jeu avant les autres sur la patinoire, améliore ses coéquipiers avec des passes précises, et est toujours bien placé pour marquer des buts.

Bien sûr, il reste la question de savoir qui cèdera sa place à Joshua Roy. Certains suggèrent que Brendan Gallagher pourrait être une option, bien que le vétéran ne soit pas destiné à Laval selon moi en raison de son impact dans le vestiaire et de sa place dans la hiérarchie salariale du club. Une alternative serait de le placer sur le quatrième trio, envoyer un joueur comme Jesse Ylonen ou Michael Pezzetta à Laval et de donner à Roy l’occasion de s’imposer sur le troisième trio. Cette transition pourrait permettre à Joshua Roy de progresser à son rythme tout en jouant possiblement avec Sean Monahan.

Le futur ailier droit sur le premier trio?

Peut-être pas nécessairement cette année, mais éventuellement, Joshua Roy pourrait bien être l’ailier droit idéal pour compléter le trio composé de Cole Caufield et Nick Suzuki. Son sens du jeu et son tir impressionnant pourraient faire de lui une menace supplémentaire pour les gardiens adverses et Caufield ne dépendrait pas juste de Suzuki pour se faire mettre la rondelle sur la palette. De plus, sa créativité, ses passes savantes, et son tir pourraient contribuer à améliorer l’efficacité de l’avantage numérique du Canadien.

À part Kirby Dach, qui est blessé toute la saison, il n’y pas énormément de candidats pour évoluer sur le premier trio avec Suzuki et Caufield. On a essayé Josh Anderson, on semble vouloir essayer Rafaël Harvey-Pinard également, mais selon moi c’est Roy le candidat idéal. Il a le QI hockey et les habiletés nécessaires pour évoluer avec ces deux joueurs et avoir du succès.

Je ne suis pas en train de dire qu’on doit le rappeler immédiatement et le placer sur le premier trio, loin de là. Ce que je dis, c’est qu’éventuellement, ce sera lui notre homme. Peut-être pas cette année, mais il aura sa chance évidemment.

En fin de compte, il est peu probable que Joshua Roy reste longtemps dans la ligue américaine. Son ascension rapide semble inévitable, et il est fort probable qu’il fasse ses premiers pas dans la LNH très bientôt. Avec sa vision du jeu, son excellent tir et son intelligence sur la glace, il pourrait bien devenir un atout majeur pour le Canadien de Montréal. Les partisans du Tricolore peuvent se réjouir de l’arrivée imminente de ce jeune prodige qui pourrait bien être la pièce manquante pour faire briller l’équipe dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *